Résultats de recherche naturelle Google : être 2ème ne suffit plus

A partir de cas concrets, on peut se rendre compte que la 2ème place dans les résultats de recherche Google n’a plus la même valeur qu’auparavant.

En effet, une page de résultats de recherche comprends en moyenne 10 résultats naturels. En fonction de la requête, on peut avoir des blocs thématiques qui viennent s’ajouter et ainsi changer l’affichage de la page.

On peut alors avoir des résultats de Google Actualité, Google Images, Vidéos, Shopping, Maps qui viennent se greffer aux résultats de recherche « standards ». Il y a aussi la partie Google Adwords qui peut comprendre les Ads Sitelinks et Ads snippets et ainsi occuper plus d’espace sur la page.

Si Google considère que la requête peut être assimilée à un site en particulier ou à une marque, les résultats peuvent être vraiment différents.

Dans ce cas, les résultats naturels sont déplacés vers le bas et le premier écran que voit l’internaute est en majorité occupé par le bloc Adwords, ainsi que par les résultats Images, Shopping, Actualité …etc.
Cette descente des résultats naturels sous la ligne de flottaison a évidemment un impact sur le trafic naturel.

Pour illustrer ces propos, voici un exemple concret sur la requête « sony vaio » dans Google.fr.

requète google sony vaioOn se rend très bien compte que les premiers éléments vus par l’internaute sont le bloc Adwords, le site de la marque (avec les sitelinks) et les résultats Google Images (recherche universelle).
Dans ce genre de situation, le travail de référencement (SEO) doit être adapté. On ne peut pas se limiter à un travail de référencement naturel dans sa plus pure expression. Il faut aussi travailler sur d’autres leviers comme l’achat de mots clés (Google Adwords), la recherche universelle avec entre autre l’optimisation des images …etc.

Et encore, nous ne parlons pas des recherches géolocalisées ou les résultats de Google Maps prennent une place très importante dans les résultats naturels.

Laisser un commentaire