Les échecs de Google

Google c’est un moteur de recherche avec aussi Google Maps, Android, Chrome, Gmail, mais il n’y a pas que ça.

Google a aussi connu de nombreux échecs avec des services et fonctionnalités abandonnés par les utilisateurs.
La crise n’arrangeant rien, Google a du « nettoyer » tout cela et donc fermer les services très peu utilisés.

Certains outils internet n’ont pas pu percer comme Google l’aurait souhaité.
C’est le cas des outils internet comme :

Le bouton « J’ai de la chance » (afficher les meilleurs résultats en un clic).
Bookmarks Lists (en anglais, permet le partage de favoris du navigateur en public ou privé).
Gears (plug-in Chrome, Firefox, IE, Safari permettant de lancer des applications web en étant déconnecté).

En terme de contenu, il y a eu :

Knol (conccurrent de Wikipedia, une sorte d’encyclopédie en ligne qui n’a pas eu le succès attendu).
Le service Vidéos de Google (sensé concurrencer Youtube, ce fut un échec et Google racheta alors Youtube).

Google a aussi tenté l’aventure des réseaux sociaux, un domaine où Google a rencontré de nombreuses diffcultés.
Google a donc lancé :

Lively (une sorte de monde virtuel au même titre que Second Life mais qui manquait de fonctionnalités).
Friend Connect (réseau social plus traditionnel, il sera déactivé au profit de Google +).
Wave (application web mélangeant messagerie, travail collaboratif, traduction instantanée qui est considérée une véritable usine à gaz).
Buzz (envoi public ou privé de courts messages permettant aussi d’afficher les contenus de Reader, Picasa …etc.).

Il ne faut pas oublié que Google a tenté de s’immiscer sur le marché du téléphone mobile avec le Nexus One. Fabriqué par HTC et équipé d’Android 2.3, Google n’a réussi à vendre que 20000 exemplaires la première semaine alors qu’Apple avait vendu 1.6 million d’Iphone (peut être à cause d’un manque de publicité).

Ce sont juste des exemples, la liste n’est donc pas exhaustive. On se rends tout de même compte que Google ne rencontre pas le succés à tous les coups.
Google s’est diversifié mais au final Google vends de l’espace publicitaire (Adwords), c’est son principal revenu et son système économique est vraiment basé là-dessus.

Laisser un commentaire